Portrait d'artisan

La broderie marocaine

Hamouda, 32 ans, a fait de la broderie en laine et en raphia sa spécialité. Il brode dans son atelier de Marrakech, des sacs en paille, des chapeaux en feuilles de palmier et des mini-boîtes. Rencontre.

Quelle histoire se cache derrière vos produits ?

J’ai appris ce métier auprès d’un artisan français installé dans l’ancienne Médina de Marrakech. Il brodait non loin de notre petite boutique, et j’appréciais beaucoup ses créations. Il avait un style unique, conjuguant l’authenticité marocaine des fils en laine utilisés et un style décoratif (écriture et motif) plus européen.

Au début je réalisais des créations similaires à mon ami français, mais aujourd’hui, j’ai adopté mon propre style. J’utilise souvent des motifs géométriques en étoile imbriqués dans des carrés et des losanges. Parfois je préfère utiliser des motifs floraux qui sont plus sollicités par mes clients. La majeure partie de mes travaux de broderie sont du sur-mesure pour créer un article 100% personnalisé (prénom, texte, message d’amour,…).

Quelles techniques utilisez-vous ?

Mon travail est principalement basé sur les techniques de broderie traditionnelles. Chaque réalisation est provient d’un dessin posé sur une surface à broder comme les sacs, les chapeaux, et les boîtes en raphia. Pour donner plus de vitalité à mes articles, je privilégie surtout la diversité de couleurs des fils de laines.

Où trouvez-vous votre inspiration ?

Mes premières inspirations proviennent surtout de mes  échanges avec mon ami français. Pour moi, il a été une vraie source d’inspiration et j’en suis toujours reconnaissant. Il m’a transmis son sens du partage et un savoir-faire unique.

Après avoir maîtrisé la broderie, j’ai commencé à fréquenter les grands marchés hebdomadaires des villages de la ville d’Essaouira, une ville très connue pour son travail du raphia, la matière principale de mon métier. De là, j’ai été agréablement surpris par la multitude et la diversité de décors floraux et géométriques brodés sur des sacs en raphia.

Les femmes berbères, des brodeuses de grand talent, venaient des villages pour constituer un Souk thématique avec divers sections appelées “HAD DRAA”. Cette réunion d’artisans a lieu chaque dimanche à 20km d’Essaouira. C’est grâce à ces fréquentations et ces visites inspirantes que mon imagination s’est forgée pour créer des modèles uniques qui répondent à tous les goûts de mes clients.