Portrait d'artisan

Les secrets du cuivre

Attabaa, 42 ans, a fait du cuivre et du maillechort (alliage de cuivre, nickel, zinc) sa spécialité. Il fabrique dans son atelier du Souk Belarif à Marrakech, des lampes orientales et des objects décoratifs marocains. Rencontre.

Quelles techniques utilisez-vous ?

Les différentes techniques nécessaires à la réalisation d’une pièce sont : l’emboutissage et la rétreinte pour la mise en forme, le sous-planage et le planage pour la finition de la pièce. Il y a aussi le martelage des feuilles de métal, la fonte et le façonnage du métal.

Quelles sont vos matières de prédilection ?

Le cuivre jaune (laiton), le cuivre rouge, le ruolz (métal argenté), le zinc, et le nickel.

Où trouvez-vous votre inspiration ?

Mon inspiration vient surtout du fait que mes réalisations allient la tradition marocaine et la modernité, rendant mes produits finis très authentiques avec une touche chic et moderne. Je suis toujours en quête nouveaux modèles et de nouveaux motifs provenant du Moyen Orient ; parfois même des formes à caractère européenne. L’essentiel pour moi c’est que mes lampes en cuivre soient toujours fabriquées à partir des techniques ancestrales et purement marocaines.

Galerie photos

This post is also available in: Anglais